Comment faire un CV et une lettre de motivation pour travailler à l’international ?

Accueil » FAQ : toutes les réponses à vos questions » Comment faire un CV et une lettre de motivation pour travailler à l’international ?

Contactez-nous pour en savoir plus sur nos programmes

Vous souhaitez nous rejoindre ?

Comment faire un CV pour travailler à l’international ?

Pour proposer sa candidature à l’échelle internationale, il n’existe pas un modèle unique de CV. En revanche, il est judicieux de s’adapter au mode de recrutement des pays que l’on contacte.

  • En premier lieu, la langue utilisée pour rédiger un CV doit être celle du pays d’accueil. Ainsi, les formulations doivent être maîtrisées, la syntaxe et l’orthographe sans fautes. Toute candidature confuse et mal rédigée sera mise de côté face à la concurrence. Parallèlement, la rédaction d’un CV en anglais (Américain ou Britannique, sachez vous adapter à l’origine du destinataire. Le choix des mots ou des expressions peut fortement différer) est un atout supplémentaire pour convaincre et montrer sa motivation à travailler à l’international.
  • Avant de postuler à l’étranger, une étude approfondie des spécificités de chaque pays est nécessaire avant de proposer une candidature. Les différences de standard d’appréciation sont grandes entre les pays:
    • L’Allemagne apprécie avoir un maximum d’informations sur l’État civil (Profession des parents, confession religieuse, situation familiale…) afin de mieux cibler le profil du candidat. L’organisation doit rester sommaire,  sans effets de mise en page. Le passé des salariés intéresse beaucoup les recruteurs Allemands. Il est donc important de présenter, sans trop de détails, toutes les expériences et formations depuis le collège (Dates d’activités, intitulé du poste). Le CV doit être signé et daté à la main pour attester de la véracité des informations.
    • Au États-Unis, au contraire, la loi sur les discriminations exige que les informations personnelles soient réduites au minimum. Les candidats entretiennent une certaine discrétion, la description doit rester plus standard (Nom, prénom, adresse, téléphone). Les recruteurs Américains apprécient une formulation directe et incisive, notamment par l’utilisation de verbes d’action. L’évocation des objectifs personnels pour comprendre la motivation du candidat est fortement conseillée. La mise en avant d’éventuelles publications dans le cadre de vos études est un très bon indicateur pour le recruteur.
    • A mi-chemin entre les mœurs Américaines et Françaises, les Québécois ne comportent pas d’éléments relatifs à la vie privée, et pas de photographie non plus. Mentionner ses objectifs et son plan de carrière est en revanche indispensable à l’introduction de sa candidature. Les recruteurs québécois seront davantage intéressés par la description de vos compétences que par l’énumération de vos diplômes.       
    • Le japon quant à lui, possède des conventions très strictes. Il propose, à ce titre, des structures prédéfinies. Elle se nomme Rirekisho. Les modèles se trouvent en librairies ou en grandes surfaces. Le CV exige d’être manuscrit, à l’encre noire. Son envoi se fait par courrier, et non par mail comme il est d’usage. L’utilisation d’une grande enveloppe est exigée également. En effet, plier des documents est extrêmement mal perçu de ce côté du monde. Les photocopies sont également un très mauvais signal envoyé aux recruteurs.

Quels sont les éléments à éviter dans un CV pour l’international ?

La première erreur à éviter dans la rédaction d’un CV est la traduction mot à mot. Le risque est de donner la sensation d’une maîtrise trop fragile de la langue anglaise. Un piège récurrent est aussi celui des “faux amis”.

  • Le Curriculum Vitae se traduit par « Resume ». Il n’est pourtant en aucun cas un simple résumé.
  • Le terme Grande école est le parfait exemple. Il ne se traduit pas par “High school” (ce terme désigne le lycée). Le terme Français est conservé dans ce cas ci. Exemple, “Grande école of Engineering”.
  • L’entreprise se traduit par “company” aux Etats Unis, tandis que les Britanniques utilisent le terme « entreprise » ou “business”.

Il faut prendre gare aux équivalence de diplômes. Comprendre et cibler les équivalences linguistiques est nécessaire avant la rédaction d’un CV à l’international.

  • Le BTS se traduira par “2 year technical degree”
  • Le master, quant à lui,  se traduira par “Master degree” ou “Bachelor”.

Selon les pays, l’utilisation de la photo peut être clivante. Autrefois, il était éliminatoire de faire parvenir un CV sans photo. Aujourd’hui, cela s’envisage beaucoup plus, notamment à cause de la peur des entreprises à être accuser de discrimination à l’embauche. Pourtant, certains pays résistent encore et perçoivent mal l’utilisation de la photo:

  • États-Unis
  • Canada
  • Nouvelle Zélande
  • Royaume Unis
  • Irlande

Exemple de CV international

Nom et Prénom
Adresse complète
Courriel
Numéro de téléphone

Photo

Brève description de l’objectif et du profil du candidat

Intitulé du métier

  • Énumération des postes 
  • Année d’activité et pays de résidence.
  • Brève description des postes effectués
  • Nom de l’entreprise

Une carte du monde avec des zones colorées pour situer les espaces dans lesquels vous avez travaillez permet d’ axer votre CV vers un profil mobile et international.  

  • Formations
    • Années du diplôme obtenu 
    • Type de diplôme
    • Université d’obtention 
    • Brefs résumé des compétences obtenus.

En bas de page, décrivez les compétences annexes qui peuvent venir compléter votre profil. Maîtrise des langues étrangères, outils informatiques, Loisirs divers…

Comment faire une lettre de motivation pour faire carrière à l’international ?

La lettre de motivation n’est pas obligatoire, mais avouons le, il serait dommage de faire l’impasse sur un élément aussi déterminant pour le recruteur. Elle permet de faire la différence à CV égale. Même si elle possède des éléments communs avec une lettre de motivation classique (Diplômes, objectifs, loisirs…), faire face à un public international ajoute un challenge supplémentaire à la tâche.

  • Le premier point essentiel concerne la motivation du candidat à travailler à l’étranger plutôt que dans son pays d’origine. La question peut paraître sommaire,  mais les raisons d’étudier ailleurs ont une réelle importance pour les Écoles ou les entreprises. Cela doit apparaître comme un choix conscient et réfléchi.
  • Il est fort probable que vous ne soyez pas le seul étudiant international dans votre cursus. De ce fait, il est important de mettre en avant votre intérêt dans l’échange et dans les nouvelles rencontres. Timides ou extraverti, les recruteurs veulent percevoir votre capacité d’adaptation face aux interactions multiculturelles. Cela doit représenter une motivation majeure dans votre candidature.

Quels sont les éléments à éviter dans une lettre de motivation à l’international ?

  • Une erreur fréquente consiste à tourner l’axe de la lettre de motivation sur soi-même. Évoquer ses aspirations peut paraître légitime, mais le recruteur veut avant tout savoir ce que le candidat peut apporter à l’entreprise. Quel est l’intérêt de celle-ci à sélectionner un étudiant plutôt qu’un autre. Il est important de se mettre à la place du recruteur.
  • Il est inutile de recopier ce que vous avez déjà évoqué dans votre CV. La lettre de motivation doit être complémentaire et apporter des nouvelles informations sur votre candidature.
  • Trop de neutralité peut être discriminatoire. La lettre de motivation reste une espace d’expression, le recruteur souhaite entrevoir un peu de votre personnalité. Ne vous cantonnez pas à un style standard  et administratif. Donnez l’envie au recruteur de vous rencontrer.

Exemple de lettre de motivation pour travailler à l’international

Voici un exemple synthétique de lettre de motivation pour l’international :

  • Renseignez l’objet de votre candidature.
  • Madame, Monsieur,

Après avoir fait de nombreuses recherches sur les possibilités offertes pour travailler à l’étranger, j’ai décidé de constituer un dossier de mobilité internationale. Mon choix s’est concentré sur votre entreprise car elle correspond en tout point à mes objectifs et mes compétences. Mes expériences passées dans le domaine rendent ma candidature particulièrement légitime pour ce poste. J’ai la conviction que les formations réalisées précédemment ainsi que mes expériences en entreprise apporteront beaucoup à votre société.

Mon choix de résidence se porte sur votre pays car l’échange multiculturel est au cœur de mon orientation professionnelle. Elle constitue une grande source d’intérêt et d’enrichissement pour mon emploi future.

Je vous pris d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

EN SAVOIR PLUS

Mis à jour le 19 mai 2022